Découvrez une femme de tête qui adore relever des défis complexes de conception

Auteur : 4MAT Administrator
Posting date: 10/10/2019 2:59 PM

Rencontrez Dhara Sudani, gestionnaire de projet dans l’équipe Ingénierie des infrastructures au bureau de SNC-Lavalin à Toronto. Derrière la façade de la gestionnaire discrète et efficace se cache une femme de tête qui adore relever des défis complexes de conception.

Sur quoi travaillez-vous actuellement?

Projet de TLG Eglinton Crosstown et prolongement de la ligne Trillium

Depuis combien de temps travaillez-vous à SNC-Lavalin? 

Depuis août 2012, donc, un peu plus de six ans.

Pourquoi avez-vous choisi le génie civil pour votre carrière?

Cette décision a été l’une des plus cruciales de ma vie. J’ai choisi le génie civil pour la souplesse qu’il offre et les perspectives d’emploi, mais surtout parce que le travail des ingénieurs civils est au cœur du développement des communautés. Les bâtiments et les routes constituent le fondement des infrastructures d’une ville. Non seulement les ingénieurs conçoivent ces infrastructures, mais nous utilisons nos compétences pour optimiser leur rendement et leur efficacité. Je voulais faire partie des bâtisseurs qui sont à la base de la société. À chaque projet, je me demande comment je peux simplifier la vie des gens.

Qu’aimez-vous particulièrement du projet sur lequel vous travaillez actuellement?

La collaboration : tous partagent la même vision et se dévouent à la réalisation de la mission. Cette concertation crée un réel esprit de famille, où nous pouvons tous compter les uns sur les autres.

Les technologies géniales : la modélisation des données du bâtiment (BIM) est un procédé intelligent en 3D qui fournit des analyses et des fonctionnalités nous permettant de planifier, de concevoir, de construire et de gérer les projets de façon plus efficace. 

L’accomplissement : c’est ce sentiment de réalisation lorsque nous solutionnons un problème complexe de conception, ou lorsque je sais que mon travail a contribué à ce processus ou qu’une idée a germé puis engendré un résultat convaincant. 

Que faites-vous dans vos temps libres?

Dans mes temps libres, j’aime bien faire du vélo, de la randonnée et du camping avec ma famille et mes amis. À la fin d’une longue journée, j’aime notamment faire une marche après le repas dans le parc de mon quartier – la marche est un excellent moyen de faire le vide, de laisser s’échapper la pression et de simplement profiter de l’extérieur. J’aime également lire et cuisiner. 

Quel serait le meilleur conseil que vous ayez reçu?

Il y en a trois. Le premier m’a été prodigué par mes parents et va comme suit : « Qu’importe ce que tu entreprends, donne ton 100 % ». Que ce soit dans le contexte du travail ou dans notre vie personnelle, on doit donner le meilleur de nous-mêmes. Le deuxième vient d’un mentor au travail : « N’arrête jamais d’apprendre et de grandir en tant que personne. » Plus on apprend et on s’épanouit, meilleure sera notre vie. Finalement, le troisième mais non le moindre est une sorte de mantra personnel : « Sois bienveillante envers les autres, et traite-les de la même façon que tu aimerais qu’on te traite. »

Quelle est la chose la plus intéressante que vous avez pu lire cette semaine?

Je viens tout juste de terminer un article intitulé Life in the future: Tech that will change the way we live. Ce reportage sur les technologies qui bouleverseront nos façons de vivre parlait entre autres de fermes-gratte-ciel, de viande produite en laboratoire, de tourisme spatial, de robots au travail, de robots serviteurs, de routes construites à fleur d’eau, et de miroirs capables d’évaluer notre état de santé.

Les gens pensent souvent que les ingénieurs sont des personnes conservatrices. Qu’en pensez-vous?

Les ingénieurs sont des personnes qui aiment solutionner des problèmes. Nous fournissons des résultats tangibles dans la réalité : des édifices qui ne s’écroulent pas, des avions qui ne s’écrasent pas, ou encore des appareils électroniques qui tiennent leurs promesses. Lorsque des ingénieurs font des erreurs, les choses flanchent, et parfois, des personnes meurent. Alors, oui, les ingénieurs ont tendance à être conservateurs – en assumant nos responsabilités envers ce que nous créons, en vérifiant et en revérifiant à nouveau nos résultats, et en essayant de tirer des leçons de nos erreurs et de faire mieux la prochaine fois. 

Mais cette explication ne dit pas tout. Je crois que George Bernard Shaw l’a résumé de façon élégante : « Nous voyons des choses et nous disons “Pourquoi?” ; mais lorsque que je rêve à des choses qui n’ont jamais existé, je me dis “Pourquoi pas?” » 

Dhara en cinq temps : 

Ce que j’aime: Ma famille, le bonheur et rire
La nourriture que j’adore: Les cuisines indienne et mexicaine
Mon lieu de prédilection: L’un des endroits où je me sens le mieux est sur une plage sablonneuse. Le ciel y est si joli au-dessus de l’océan, surtout au lever ou au coucher du soleil.
Une structure que j’admire: Le Taj Mahal

Related Jobs

De requins, de courbes et de mégaprojets

La nage folle, la cybersécurité et un vice

Jongler entre travail-famille-loisirs mais surtout passion.

Vélo, randonnée et services-conseils

Recently Viewed Jobs

Ouvrir une session

Sélectionnez le pays associé à votre compte, afin de vous diriger vers la bonne région.

Une fenêtre sur notre monde

Nous avons des bureaux situés dans plus de 50 pays et sur six continents. Faites le tour de nos emplacements pour trouver où vous pourriez vous épanouir.